Définition :  Il s’agit d’une technologie permettant de stocker et de transmettre des informations avec un maximum de sécurité, indépendamment de tout organisme de contrôle. C’est le fonctionnement en « chaîne » du procédé qui garantit la sécurité et la confidentialité des données.

Enjeu majeur dans les récentes innovations, la blockchain rentre dans le secteur immobilier, plus particulièrement aux États-Unis. Concrètement, nos voisins américains peuvent désormais sécuriser des informations liées à leurs transactions immobilières grâce à la blockchain.

Au vu du nombre de flux et de l’importance des actifs cela concerne pléthore de documents que génère une transaction immobilière. La blockchain semble être le partenaire idéal de l’immobilier.

Cette technologie décentralisée et transparente est basée sur la confidentialité des informations transmises. Elle apparaît comme un excellent moyen de sécuriser les transactions immobilières tout en favorisant la confiance entre les acteurs.

À ce jour, en France, si vous souhaitez obtenir une information concernant un ancien propriétaire de votre logement par exemple, il faudra passer par un intermédiaire qui est généralement votre notaire. La blockchain va ainsi transformer les transactions, l’investissement immobilier, le marché locatif, comme la gestion et l’exploitation du bâti.

Où trouve-t-on cette innovation ? Les services d’innovation immobilière utilisant la Blockchain se trouvent principalement aux États-Unis avec la société Ubitquity, par exemple qui permet d’organiser le suivi de propriétés en toute sécurité grâce à la centralisation des données.

Quant à E-Locations, c’est un service de location de locaux commerciaux déjà utilisé par de grandes marques comme Apple, qui fonctionne sur la Blockchain pour l’automatisation de collecte des loyers.

Recommended Posts