Théoriquement, suite à une période d’inflation, les prix devraient se stabiliser voire redescendre. Cependant, cette règle ne s’applique qu’à condition de se trouver dans un secteur qui ne serait pas soumis à la pénurie de biens à vendre.

 

Nous allons décrypter en quelques lignes comment l’immobilier, marché centré sur le contact humain, peut intégrer les nouvelles technologies pour enfin rentrer dans le cercle vertueux de l’économie numérique.

En effet, une offre inférieure à la demande a pour effet de soutenir les prix. De plus, en dépit de la crise sanitaire qui a apporté avec elle la crainte d’une crise économique, les prix des logement ne cessent d’augmenter pour autant. À en croire le baromètre établit par SeLoger, la hausse moyenne enregistrée sur tout le territoire français serait de 6% entre avril 2020 et avril 2021 (soit 1,3 points de plus que l’année précédente). Cette hausse est encore plus remarquable sur le marché des maisons avec 7,7% ! Il semblerait donc que le secteur de l’immobilier soit l’un des rares secteurs à qui profite la crise. Investir dans l’immobilier demeure une valeur sûre, peu importe le contexte économique.

Recommended Posts